Techniques issues des neurosciences associées à l’hypnose

Le travail thérapeutique qui se fait dans ces séances sur mesure dépend entièrement de ce que la personne apporte. 
Si  elle souhaite se libérer d’un passé traumatisant, qui l’empêche de vivre sa vie, la transe hypnotique peut être précédée ou être complétée par l’utilisation des nouvelles techniques issues des neurosciences : RITMO° et Havening qui permettent de « nettoyer » le cerveau (comme on réinitialise un ordinateur ) de mémoires obsolètes et handicapantes. 

J’utilise également Le modèle IFS et l’Intelligence Relationnelle, qui appartiennent avec le mindfulness à un nouveau groupe de psychothérapies brèves. 
Ces approches reposent sur le concept que le psychisme peut être lu comme constitué de  plusieurs parties qui n’œuvrent pas harmonieusement ensemble pour le bénéfice de la personne. 
Par exemple lorsque ces voix dans la tête vous critiquent constamment, ou vous mettent la pression, ou ces pulsions qui vous poussent à trop manger, boire etc.
La thérapie IFS et l’Intelligence Relationnelle permettent aux parties en conflit ou figées de s’assouplir en présence de l’être intérieur qui unifie et les transcende. 

L’hypnose, utilisée avec toutes ces techniques novatrices, renforce l’efficacité et la durabilité des changements obtenus.

RITMO®

Le RITMO® (Retraitement de l’information traumatique par les mouvements oculaires), méthode élaborée par l'hypnothérapeute Lili RUGGIERI et m'a été enseignée par elle à l'ARCHE. Issue de l’EMDR (mise au point par Francine SHAPIRO, psychologue américaine) tout en étant reliée à l’hypnose, le RITMO® est particulièrement adaptée pour désensibiliser rapidement les personnes victimes d’évènements traumatisants (accidents, agressions, catastrophes, abus) qui revivent régulièrement l’évènement traumatique et vivent dans un état d’alerte (permanent ou non). Son champ d’application s’est étendu au traitement des dépendances, à la récupération de capacités mentales ou émotives, au développement de capacités : calme, sérénité, légèreté, confiance en soi, compétences diverses. Le RITMO® reprend les principes de l’EMDR et l’intègre dans une séance d’hypnose.

 

Quels sont les avantages du RITMO® ?

Le RITMO® permet au cerveau de digérer une émotion trop forte qui a été mémorisée et a plongé la personne par exemple dans un état de sidération, de repli, de peur etc. C’est une technique efficace et souvent entre une et 1 à 5 séances, associées à l’hypnose, suffisent, en cas de traumatisme simple (par exemple, un accident effrayant sans conséquences douloureuses pour la personne mais choquant ) ou de une phobie unique (par exemple une phobie des araignées ). Dans les cas plus complexes de maltraitance physique ou sexuelle répétée, d’anxiété généralisée, un travail associant d’autres techniques d’hypnose sont utilisées, et le processus peut s’étaler sur une année, voire davantage. Il s’agit toujours d’une thérapie considérée comme brève (définition d’une thérapie brève = moins de 2 ans).
 Les résultats obtenus sont constants et durables.
Une séance de RITMO® débute par un entretien préliminaire, comme les autres séances, indispensable pour créer une interaction de qualité, recueillir certaines informations importantes concernant la vie du sujet et la problématique motivant la demande de traitement et pour expliquer la technique.

 

Quels sont les processus mis en jeu?

 

A l’heure actuelle, les scientifiques n’ont pas complètement élucidé le phénomène. Le RITMO®, comme l’EMDR, induit des mécanismes neuro-biologiques qui rendent possible le retraitement des informations non traitées et bloquées dans le cerveau, selon un processus qui ressemble à celui qui se déroule durant le sommeil paradoxal, appelé aussi sommeil REM (REM = Rapid Eye Movement, mouvements oculaires rapides).
Pour plus d’informations sur les processus neurophysiologiques mis en action par l’EMDR et donc par le RITMO®, qui  en intègre les principes dans une séance d’hypnose, je vous invite à lire l’article d’Evelyne JOSSE, une thérapeute de renom, sur son site http://www.resilience-psy.com/spip.php?article142#quelles_sont_les_contre_indications_de_l_emdr

 

HAVENING

Comme le RITMO et l’EMDR, le HAVENING est une méthode novatrice issue des dernières découvertes des neurosciences, basée sur les recherches de Dr Ruden et Tony BURGESS. Il s’agit d’une approche psychosensorielle (tactile) pour éliminer les conséquences découlant d’évènements traumatiques en rompant la mémoire encodée dans l’amygdale, en dépotentialisant les récepteurs AMPA, en envoyant des ondes Delta par le toucher Havening. Pour plus d’informations et pour comprendre ces termes de neurosciences : Dr Ronald RUDEN « L’Envie de l’Esprit »( 1997) et « Quand le Passé est Toujours Présent » ( 2010).

 

Cette thérapie psycho-sensorielle a de larges applications : suppression des syndromes post-traumatiques, des phobies, renforcement de la confiance et de l’estime de soi, préparation à des épreuves (examens, rupture de schémas répétitif etc.), augmentation du bien-être. Associée aux autres savoir-faire de ma profession d’hypnothérapeute et de coach, cette méthode de désensibilisation permet aux personnes d’atteindre plus vite et plus efficacement leurs objectifs.

 

Pour aller plus loin :

https://www.techniquesdehavening.com

http://www.havening.org

https://www.selfleadership.org/

IFS internal family system

J’utilise les découvertes du modèle Internal Family Systems (IFS) avec l’hypnose, le havening et le coaching génératif quand nécessaire, afin d’aider les personnes qui viennent me voir à se débarrasser de leur souffrance, à retrouver un calme intérieur et à « devenir à nouveau "capitaine de son âme", comme le dit si joliment le Docteur François Le Doze qui m’a formée à ce modèle.

 

Le modèle IFS a été élaboré dans les années 1990 aux États-Unis par Richard Schwartz, thérapeute familial, alors qu’il travaillait avec des femmes souffrant de troubles du comportement alimentaire. Il  repère que ses patientes évoquent toutes des parties d’elles-mêmes en conflit.

Le modèle IFS constitue avec la pleine conscience (ou mindfulness), un nouveau groupe de psychothérapie. Il repose sur le concept que le psychisme peut être appréhendé comme constitué de « parties » reliées entre elles dans des relations plus ou moins harmonieuses. Schwartz identifie aussi que ses patientes font également l’expérience d’un état particulier qu’elles décrivent comme étant « qui elles sont vraiment », leur « être profond », avec lequel moi-même je travaille depuis des années, dans le sillage de Roustang et de Gilligan. Schwartz le nomme le « Self ».

 

Schwartz  expérimente que lorsque le Self est sollicité dans le travail d’exploration intérieure, les parties sont capables de transformations durables,  que le Self est une ressource interne toujours disponible et qu’il constitue le leader naturel et le « guérisseur » du système intérieur .

 

Le but de la thérapie IFS est de créer les conditions qui vont permettre aux parties en conflit et figées dans ces dualités, de s’assouplir en présence de ce leader naturel que constitue l’être intérieur, le Self.

 

Dans le modèle IFS, il y a deux types de parties : celles qui ont été exposées aux traumatismes ou aux contraintes extérieures et qui en ont gardé un trace (chargées d’un « fardeau » ) et celles  qui protègent les premières,  appelées « managers » ou « protecteurs ». Ces dernières agissent par anticipation en essayant par leur comportement d’éviter d’activer les parties vulnérables. D’autres « protecteurs », que Schwartz qualifie de « pompiers », interviennent aussi, une fois la blessure de la personne réactivée,  par des comportements incontrôlables par le mental, et qui visent à produire un effet d’apaisement de la douleur psychique à très court terme et de courte durée (consommation d’alcool, épisodes boulimiques, achats compulsifs, figements, comportements suicidaires  etc.). Managers et pompiers constituent vis à vis des parties blessées une véritable barrière de protection. Ainsi les parties blessées qui portent des fardeaux (douleurs, blessures, traumas) sont enfouies, « exilées » au sein du système psychique.

 

Dans cette pratique thérapeutique, le thérapeute guide la personne vers les parties d’elle qui sont en souffrance et à l’origine de ses difficultés. Pas à pas il lui apprend à les connaître. Ces parties figées ou exilées font alors, avec l’aide du thérapeute, de plus en plus confiance au Self, à l’être intérieur de la personne. Nous les aidons ensemble à se libérer de leurs fardeaux qui les maintenaient bloquées dans des répétitions ou des comportements destructeurs.

 

Progressivement, les personnes ressentent un sentiment d’unification et de calme intérieur accompagné de la disparition des difficultés qui ont motivé à consulter et d’une vision éclaircie de leur propre chemin de vie. Elles expérimentent le fait de posséder plus de ressources en terme de créativité devant les obstacles et de confiance devant les défis que la vie leur présente.

 

 

Pour en savoir plus :

http://www.selftherapie.com

www.francoisledoze.com/blog

https://www.selfleadership.org

Cependant cette autonomie nécessite un apprentissage. La guidance d’un professionnel d’expérience, sérieusement formé et supervisé permet d’obtenir des résultats plus radicaux que si les personnes tâtonnent en s’interrogeant sur la justesse des gestes et des phrases appris en autodidactes en lisant des livres, regardant des sites ou des vidéos.

 

Dans ma pratique, j’utilise ces approches avec l’hypnose pour une efficacité accrue. La complémentarité des approches permet de travailler à plusieurs niveaux et d’obtenir des résultats durables, en respectant le rythme de chacun.

 

Au fur à mesure des séances individuelles que je propose, tant en hypnose (par l’apprentissage de l’auto-hypnose au cours des séances, adapté à la problématique de chacun), qu’en EFT, les personnes apprennent, à leur rythme, des outils simples et efficaces pour leur permettre de plus en plus d’utiliser ces techniques quand nécessaire, après la période de thérapie proprement dite, pour garder une hygiène de vie, s’aligner, résoudre des problèmes qui surgissent au quotidien, gérer son stress etc.